ADENOPATHIES CERVICALES DE L’ENFANT

Principales étiologies des adénopathies cervicales de l’enfant.

Pas d’affolement. Sont rassemblées ici les causes principales des ganglions lymphatiques (adénopathies) du cou chez l’enfant. Bien sûr la première cause satellite d’une infection de la gorge, du nez constitue de loin la cause la plus fréquente, alors que les causes graves, tumorales et autres maladies de systèmes sont beaucoup, beaucoup plus rares. Ayez conscience de cela en lisant cette liste!! Ne vous faites pas d’émotions indues !

A noter qu’une adénopathie est pathologique à partir du moment où elle dure plus d’un mois et qu’elle excède la taille d’une olive. Là encore, vous verrez que c’est une taille assez importante qui n’est pas très fréquente.

Adénopathies d’origines bactériennes :

  • Adénopathies satellites d’une infection ORL bucco-dentaire
  • Adénites à pyogènes (staphylo, strepto A) (au niveau de la peau : impétigo)
  • Adénites tuberculeuses et à mycobactéries atypiques
  • Maladie des griffes du chat (suite à une griffure, infection par germe)

Adénopathies d’origine virale

  • MNI (mononucléose infectieuse) (ganglions cervicaux postérieurs)
  • CMG (cytomégalovirus)
  • Rougeole (si l’enfant n’est pas vacciné, le tableau parle de lui-même)
  • Rubéole (idem, peut être assez discrète, femme enceinte, attention!)
  • VIH-1 (sida)
  • Covid-19 (habituellement bien supporté par l’enfant qui peut être porteur sain)
  • Adénovirus (pharyngite et souvent conjonctivites associées, très contagieux)

Adénopathies d’origine parasitaires

    • Toxoplasmose (attention aux jeunes chats qui en sont le réservoir privilégié à une époque précise)

Causes tumorales

  • Leucémies (rate et foie augmentés, ecchymose, défense immunitaire abaissée, anémie …)
  • LMNH (lymphome malin non hodgkinien)
  • HODGKIN (gros ganglions nombreux, un peu partout…)
  • Métastases (très rares chez l’enfant)

Autres maladies

  • Maladies de système (autoimmunes) : Lupus Erythémateux Disséminé, Still, granulomatose chronique
  • Histiocytose (signes cutanés…)
  • Sarcoïdose (nombreux autres ganglions touchés, en général thoracique : voir Radio du poumon)
  • Maladies de surcharges (Gaucher, Niemann-Pick, Tangier) (génétiques)
  • Adénopathies suite dermatose : eczéma, acné surinfecté, herpès, impétigo, staphylococcie maligne de la face
  • Adénopathies iatrogènes : BCG, phénytoïnes, allopurinol ;
  • Maladie de Kawasaki (ça se voit bien!)